Pour plusieurs hommes et femmes, la calvitie représente une problématique qui affecte grandement la confiance et l’estime de soi. La micropigmentation capillaire permet de créer une illusion de densité de cheveux dans les zones clairsemées.

À l’aide d’un dermographe et d’aiguilles spécialisées, l’esthéticienne introduit un pigment dans le derme du cuir chevelu afin de dissimuler efficacement la perte de cheveux.

Cette technique est une solution idéale non seulement pour masquer la calvitie, mais aussi pour uniformiser l’apparence du cuir chevelu et pour camoufler l’apparence de cicatrices ou de taches de naissance. Elle est également moins coûteuse et moins douloureuse que la greffe capillaire.

Quels résultats pouvez-vous attendre de la migropigmentation ?

Le principe de la micropigmentation capillaire est de pigmenter des milliers de points microscopiques dans la peau de cuir chevelu. Chacun de ces points imite à la perfection un follicule rasé de près et la somme de ces pigments crée un ombrage qui crée l’illusion d’une chevelure fraîchement rasée.

Pour les cas moins prononcés, comme une alopécie naissante, les parties clairsemées seront densifiées afin d’homogénéiser l’apparence du cuir chevelu.

Comme cette technique aide à camoufler les cicatrices présentes sur le cuir chevelu, elle peut réduire considérablement l’apparence d’une transplantation capillaire.

Comment fonctionne la procédure de la micropigmentation ?

Avant le traitement, la technicienne déterminera l’emplacement de votre nouvelle ligne frontale selon les dimensions et la morphologie de votre visage.

Par la suite, elle reproduira l’apparence des follicules en insérant une aiguille à environ 1 mm sous la peau, sans toucher votre derme ou votre hypoderme.

Deux séances seront nécessaires afin d’obtenir l’apparence souhaitée. Il est ensuite conseillé d’entretenir votre micropigmentation chaque année afin de conserver une densité naturelle ; elle ne nécessitera alors que de fines retouches.

La micropigmentation capillaire me convient-elle ?

La micropigmentation s’adresse aux hommes et aux femmes aux prises avec des problèmes de calvitie ou d’alopécie, ou dont les cheveux commencent à avoir une apparence clairsemée.

Elle est déconseillée aux personnes utilisant des anticoagulants, en traitement de chimiothérapie, en traitement d’Accutane ou affectées par une maladie de peau près de la région à traiter. Les personnes diabétiques et enceintes devraient également s’abstenir de recevoir ce traitement.

 

Durée : entre 1 h et 3 h​ selon la région