0 commentaires / Publié le par Geneviève Morin


Durant la journée, nos pieds supportent notre poids, nous gardent en équilibre et permettent la grande majorité de nos déplacements. On les sollicitent parfois pendant plusieurs heures sans penser à leur donner du répit. Nous devrions prendre soins d'eux tout autant que notre peau.

J’ai demandé à Joanie, esthéticienne et podologue à notre centre, de nous partager ses meilleurs conseils pour des pieds en santé.

Quelle est la première règle à suivre pour bien prendre soin de ses pieds ?

Il peut paraître évident, mais le plus important est d’avoir une bonne hygiène des pieds. Il faut non seulement les laver tous les jours, mais aussi appliquer une crème hydratante afin d'aider la peau à se régénérer. Il faut également prendre soin de tailler ses ongles de manière régulière.

Si vous travaillez de longues heures debout, n’hésitez pas à masser vos pieds en rentrant à la maison afin de favoriser la circulation sanguine.

Quelles sont les mauvaises habitudes qui favorisent l’apparition de problèmes de santé des pieds ?

Certains facteurs, comme l'humidité,les changements de température drastiques ou encore une mauvaise chaussure peuvent favoriser l'apparition de problématique au pieds. 

Quand devient-il nécessaire de recevoir un soin des pieds paramédical ?

L’objectif d’un soin paramédical, est d’aider à la guérison de problèmes qui ne peuvent être traités avec des soins esthétiques traditionnels comme la pédicure (beauté des pieds). Dans le cadre de mon travail, je m’attaque autant à des mycoses (champignons), des ongles incarnés, des cors, des durillons ou encore des talons crevassés.

Comment fonctionne un traitement des pieds paramédical ?

Le soin des pieds varie en fonction de la problématique à traiter. Tous les rendez-vous débutent avec un examen et un bilan de santé. Par la suite, on fait tremper les pieds dans une solution émolliente afin de mieux les travailler. Puis, on s'attaque à la problématique visée.
 
En général, on commence par un soin des ongles. Je coupe, je lime et je nettoie les débris en travaillant avec une fraise. Dans le cas de mycoses (champignons), je débride le plus possible afin de laisser l’ongle respirer et accélérer le processus de guérison.
 
Par la suite, je passe aux soins de peau. Dans un cas d’hyperkératose, comme un cor, une callosité ou un durillon, je vais procéder à l’aide d’un bistouri ou d'une gouge. J'applique un traitement spécialisé si nécessaire, notamment dans les cas de mycoses ou de pied d’athlète.

 

Est-ce que les soins des pieds paramédicaux sont douloureux ?

Non. Dans un cas où la problématique rend déjà la zone un peu plus sensible, un ongle incarné par exemple, j’applique une crème anastésique qui gèle les orteils afin de diminuer la douleur. C’est généralement fort efficace !

 

Est-ce conseillé de faire enlever la corne qu’on a sous les pieds ?

Ça dépend de la fréquence et de l’épaisseur de la corne. Le corps humain est bien constitué, et la corne a sa raison d’être. Elle existe pour protéger les pieds. Certaines personnes en ont une quantité assez importante , et il peut être plus confortable et esthétique pour eux de la faire retirer. Il faut par contre toujours faire attention de ne pas trop l’amincir, car le pied peut alors devenir sensible à la marche.

 

Même si on en enlève seulement une petite partie, la peau redevient automatiquement plus lisse,  pratiquement comme celle d’un bébé.

 

Quelles sont les contre-indications aux soins des pieds paramédicaux ?

Aucun. Lorsqu’on traite une personne diabétique, il est important d'adapter notre soin afin d’éviter toute coupure ou lésion. Je privilégie notamment d’autres outils et j'évite le bistouri.
 
Vous avez des questions supplémentaires sur les soins des pieds paramédicaux ? N’hésitez pas à nous les poser !
 
Geneviève Morin,
Propriétaire

0 commentaires

Laissez un commentaire

Tous les commentaires sont lus avant publication.